BIOGRAPHIE EXPRESSE

KIM WILDE

- 1960 Le 18 novembre – stop – naissance au Chiseick Maternity Hospital Londres –stop

- 1981 Signe avec RAK Records – stop – sortie 1er album Kim Wilde – stop – Cambodia  inonde les ondes – stop

- 1982 Sortie 2ème album Select – stop – remporte 16 disques d’or et 2 d’argent – stop – 1ère tournée – stop – sortie du single Bitter is better – stop -  sortie single Child come away - stop

- 1983
Sortie 3ème album Catch as catch can – stop – reçoit le Best Vocalise Award – stop – rafle de nombreux disques d’argent et de platine – stop – 2ème tournée Catch Tour – stop

- 1984
Sortie 4ème album Teases & Dares – stop – change de label – stop – signe avec MCA Records – stop

- 1985
3ème tournée Rage to Love Tour – stop

- 1986
Sortie 5ème album Another step – stop – You keep me hangin’on no1 aux USA – stop – collabore avec Laurent Voulzy – stop – les nuits sans Kim Wilde – stop – 4ème tournée Another step into Europe – stop – sortie du single Les nuits sans Kim Wilde - stop

- 1987
Participe au Stand by me Tour – stop – 1er  duo public avec son père – stop – duo avec le comique Mel Smith – stop – sortie du single Turn back the clock/Johnny hates Jazz – stop – sortie du single Let it be/Ferry aid - stop

- 1988
Sortie 6ème album Close – stop – 5ème tournée – stop -  premières parties du Bad Tour de Mickael Jackson en Europe – stop

- 1989 Sortie du single Spirit of the Forest/Spirit of the Forest - stop

- 1990
Sortie 7ème album Love Moves – stop – 6ème tournée – assure les premières parties du Sound and vision Tour de David Bowie – stop

- 1992
Sortie 8ème album Love is – stop – 7ème tournée – stop

- 1993
Sortie du single If I can’t have you – stop – sortie du single In my life – stop

- 1994
Sortie du single Kids in America 94 - stop

- 1995
Sortie 8ème album Now & forever – stop

- 1996
Comédie musicale Tommy – stop – marriage avec Hal Fowler – stop – sortie du single Shame – stop

- 1997
Comédie musicale Tommy – stop – 1ère grossesse – stop – suit une formation en horticulture – stop

- 1998 Naissance de son fils Harry Tristan – stop

- 1999
Seconde grossesse – stop – anime pour Chanel 4 une émission TV sur  l’horticulture – stop

- 2000
Naissance de sa fille Rose Elisabeth – stop – participe sur la BBC à une émission sur l’horticulture – stop

- 2001
Remporte le prix Best show Garden’s – stop – inscription au Guiness Book pour la transplantation du plus gros arbre – stop – tournée avec le groupe FABBA – stop – sortie du single Loved – stop

- 2002
Sortie du single Born to be wild –stop – 8ème tournée - stop

- 2003
Sortie du single Anyplace, anywhere, anytime duo avec Nena – stop – 9ème tournée - stop

- 2004
10ème tournée –  stop

- 2005
11ème tournée – stop – sortie de son premier livre sur le jardinage – stop – remporte la médaille d’or au Cumbrian Fellside Garden – stop

- 2006
Sortie de ses 3 autres livres sur le jardinage – stop – signe avec le label EMI division allemande – stop – sortie du 10ème album Never say never – stop

- 2007
12ème tournée Perfect girl Tour – stop – 1er enregistrement avec son père – stop

- 2008 Participation aux spéctacles Art on Ice à Zurich et Lausanne - stop

BIOGRAPHIE COMPLETE

KIM WILDE

De son vrai nom Kimberley Smith,  née à 20h00 le 18 novembre 1960 au Chiswick Maternity Hospiltal de Londres (UK), sous le signe du scorpion, est une chanteuse et icône de la culture populaire anglaise. Fille d’un rocker des années 50,Marty Wilde né le 14 avril 1939, de son vrai nom Reginald Leonard Smith et deJoyce Backer née en 1941, membre des chanteuses/danseuses du groupe anglais  ¨The Vernon Girls¨.

« Ma femme, Joyce et moi nous sommes mariés le 2 décembre 1959. Joyce avait 18 ans et moi 20. Nous avions décidé de fonder une famille rapidement est avons été très excités quand l’année suivante notre fille est née. A cette époque, la mode était de donner à son enfant le prénom d’une star de cinéma. Nous avons décidé de l’appeler Kim en hommage à Kim Novak » se souvient Marty.

Kim est l’aînée d’une famille de quatre enfants : Ricky Steven Reginald né le 6 novembre 1961, Roxanne née le 24 juillet 1979 et Marty Jr né en 1981.
Ses quatre premières années, elle les vit à Watchfield Court, avant que la famille ne déménage à Blackheart. Agée de cinq ans, Kim habite à Ball’s et est une véritable enfant du Sud-est Londonien et alors que ses parents sont en tournée, Kim est gardée par Marian, une amie de sa mère. Cette dernière s’aperçoit que la fillette est souffrante et sans hésiter elle se précipite à l’hôpital, diagnostique : une méningite. Ses parents immédiatement avertis, roulent toute la nuit depuis Liverpool. Grâce à l’intervention rapide de Marian, Kim sera soignée immédiatement et ne souffrira d’aucunes complications. Cet événement bouleversa Marty et Joyce et décida cette dernière à mettre un terme à sa carrière.

A l’âge de neuf ans, Kim déménage à Tewin dans le Hertfordshire près de Welwyn Garden City. C’est là qu’elle  rencontre Clare Smith, qui habite juste au coin de sa rue et qui deviendra sa meilleure amie. (Une profonde amitié, que ni  la distance et le temps n’auront réussis à briser et qui dure encore aujourd’hui). Durant deux trimestres, elle étudie à l’Oakfield School à Dulwish. Son école favorite était la Tewin Primary où elle étudia le piano classique. Agée de neuf ans, Kim étudie dans une école de filles, la Presdale School à Ware, elle découvre la vie à la campagne avec enthousiasme, elle est capitaine de son équipe de hockey et fait partie des éclaireuses. Agée de seulement dix-sept ans, elle décide de son orientation…elle sera chanteuse. Cette période marque le départ de Clare pour Oxford. Kim adore l’art, le dessin, la peinture – Marc Chagall et les peintres préraphaélites. A dix-huit ans, Kim suit un an de cours au Hertfordshire College of Art and Design à St Albans, qu’elle quittera en 1980 pour entamer sa carrière musicale. Celle-ci débutera le 26 janvier 1981 avec un single qui fera le tour du monde  "Kids in America"

 A son père musicien, elle doit sa passion pour la musique et quand son frère lui propose d’enregistrer un disque, elle n’hésite pas un instant. Kim signe avec Mickie Most’s RAK records en 1980.

« Ricky (son frère et producteur) avait écrit un bouquet de chansons dont j’avais chanté les chœurs sur un disque démo que nous avions fait. Nous avons donné le disque à RAK (Mickie Most’s label) qui nous a demandé de venir dans leurs studios pour réenregistrer les chansons. Pendant que nous travaillions là, le producteur Mickie Most est venu par chance et quand il m’a vue et entendue, il a pensé qu’il pourrait faire quelque chose avec moi. Ricky avait d’autres chansons, celle que nous n’avions pas encore enregistrée ce jour là était "Kids in America" et quand Mickie Most l’a entendue, il a pensé que a deviendrais un hit. C’est comme ça que ça c’est passé» raconte Kim.

Avec un père et un frère producteurs qui lui écrivent ses albums, sa mère ne pouvait que devenir son manager. Ainsi est né le clan musical des Wilde !

Kim Wilde apparaît sur la scène rock le 26 janvier 1981 avec un premier single intitulé "Kids in America", écrit par son frère Ricky (alors âgé de vingt ans) et coproduit par son père Marty Wilde. Ce premier single aura l’effet d’une bombe puisqu’il connaît un succès mondial.
 En effet "Kids in America"est LE tube qui l’a lancée en Europe, un titre plutôt rock, un mythe ! Dire que Kim Wilde a emporté l’Angleterre et le reste du monde dans une tempête est en dessous de la vérité. Elle a littéralement ébranlé la scène musicale internationale, son look ravageur et sa voix séduisent un large public et Kim sort son premier album éponyme en 1981.

 « Je me rappelle quand je l’ai vue sur scène à son premier concert. J’étais debout là, avec des larmes roulant sur mes joues…Au plus profond de moi-même, je pense que Kim a toujours eu le sentiment que quelque chose de tel lui arriverait » se souvient Clare. « A l’école, j’avais perdu mon livre de chant, l’ayant retrouvé, Kim avait écrit sur le devant : Chère Clare "you silly old cow" tu as oublié ça dans la classe de science. Love Kim – juste au cas où je deviendrais célèbre ».

Le 2 novembre 1981, c’est "Cambodia", très mélodieux et électronique qui marque les esprits et les charts. Le 10 mai 1982, sors le second opus "Select" renfermant quelques perles magnifiques, dignes représentantes de la mode new-wave, dont : "Cambodia" et "View from a bridge" (5 avril 1982). A ce moment, Kim rafle seize disques d’or et deux d’argent dans une douzaine de pays. Cet accomplissement est même encore plus remarquable à la lumière qu’elle n’a pas encore effectué de tournée.

En 1983, Kim reçoit le "Best Female Vocalist Award" de la British Phonographic Industry in the UK et est nominée deux fois dans cette catégorie. Elle reçoit de nombreux disques d’argent, d’or et de platine dans le monde entier.
La suite est hélas, un peu mois rose et hormis quelques titres, les albums de Kim ne rencontrent plus le même succès. Les critiques qui l’ont encensée lors de la sortie de ses deux premiers albums retournent leurs vestes pour la sortie du troisième opus "Catch as catch can" (24 octobre 1983) qui se révèlera être son premier semi- échec et du quatrième, intitulé "Teases & dares" (12 novembre 1984) qui lui permettra de remonter (lentement) la pente mais qui lui servira surtout d’élan pour la  mener au carton de son prochain opus.

Durant l’été 1984, Kim arrive au terme de son contrat avec RAK records et signe chez  MCA records. La même année elle suit des séances de psychologie de groupe à l’Erhard Seminars Training ( E S T ).

Il lui faudra attendre le 3 octobre 1986 pour renouer avec le succès, avec la sortie de son cinquième opus "Another step". Son second single exploité sera une reprise des Supremes datant des années soixante et remise au goût du jour. Le titre, le tube, l’hymne : "You keep mee hangin’on"  se classera numéro 1 aux USA, en Australie, au Canada, numéro 2 en Grande Bretagne. « Lamond Dozier nous avait envoyé un télégramme de félicitations à Ricky et à moi pour notre adaptation. Alors quand Diana Ross a déclaré que ça ne lui plaisait pas, ça ne nous a faif ni chaud ni froid » se souvient Kim. Cet album sera encensé par la critique, non par les charts.  A postériori, Kim avouera plusieurs fois que le fait de ne pas avoir fait de tournées après son premier numéro 1 aux Etats-Unis fut une de ses erreurs et qu’elle aurait ainsi pu y percer.

En avril 1987, Kim en compagnie de George Michael, Boy George, Elton John, etc..participe au concert de charité pour la recherche contre le sida, « Stand By Me », à Wembley. Pour la première fois en public et pour la bonne cause, Kim chante avec son père Marty "Sorry Seems To Be The Hardest Word", un classique d’Elton John. En décembre 1987, toujours pour une œuvre de charité, Kim en duo avec le comédien britannique Mel Smith, enregistre pour « Comic relief » "Rock’in Around The Christmas Tree" une reprise de Brenda Lee datant de la fin des années cinquante. Le single atteindra la 3ème place des charts anglais.

Le 1er juin 1988, avec la sortie de son sixième opus "Close", Kim repart à la conquête des charts du monde entier. Son second single "You came" (4 juillet 1988), et les singles suivants font un carton et lui valent d’assurer les premières partie de la tournée « Bad Tour » de Michael Jackson puis en 1990, de la tournée « Sound and Vision Tour » de David Bowie. Viennent ensuite le septième opus  "Love moves" (1er mai 1990) puis le huitième "Love is" (18 mai 1992) ces derniers obtinrent un succès mitigé, loin derrière le succès de son album "Close".

Le début des 90’ marque l’essoufflement de sa carrière et le départ de son amie Clare pour les Pays-Bas.
En juin 1993, le tueur en série Joel "the ripper" Rifkin, un américain de 34 ans, est arrêté pour le meurtre de 20 prostituées. Dans son appartement, la police découvre sa chambre à coucher tapisée de photos de Kim, pour qui il a une admiration folle. Rifkin avouera à la police qu'à chaque fois qu'il transportait le corp d'une de ses victime en voiture, il écoutait les chansons de Kim. Une Kim qu'il a même rencontrée en 1987 lorsqu'elle s'était rendue dans le magasin de disques où il travaillait alors.
Pour la presse, Kim Wilde possède tout : elle est belle, riche et célèbre. Mais fatiguée et fragile Kim tombe dans la dépression. Elle s’en sortira, après un break dans sa carrière musicale, avec l’aide de sa famille et de ses amis. Le 30 octobre 1995, c’est une Kim amincie et bien dans sa peau qui nous  revient avec son dernier opus  "Now & forever", puis elle cesse pour quelques temps la musique.

En 1996, Kim sort le single "Shame" une reprise de Eddy'Champagne King datant de 1978 et qui se classe à la 80ème place dans le UK charts. De février 1996 à février 1997, elle donne une dimension haute en succès à sa carrière en apparaissant dans la comédie musicale "Tommy" de la London’s West End production où elle incarne Mrs Walker, la mère de Tommy : cet enfant sourd, aveugle et muet qui devient un véritable gourou grâce à son incroyable talent pour le flipper. Elle y rencontre celui qui deviendra son mari, l’acteur britannique Hal Fowler, né le 1er janvier 1968, qui incarne Kevin, le cousin de Tommy. Sept mois après leur rencontre, dans un pub, ils fêtent avec un ami, l’obtention du brevet de pilote de ce dernier et décident de se rendre en avion à Calais pour y manger. C’est à cette occasion qu’Hal lui fera sa demande. Ils se fiancent à Calais, puis se marient, huit mois après leur première rencontre,  le 1er  septembre 1996 à St Gile’s Church, Herts. Ils s’installent à Welvyn, Hertfordshire, dans la ferme du XVIème siècle que Kim a achetée quelque années auparavant et qu’elle a rénovée. Le 3 janvier 1998, leur premier enfant voit le jour, Harry Tristan, et lui donnent une sœur deux ans plus tard. Le 13 janvier 2000, la petite Rose Elisabeth vient agrandir la famille.

C’est à son amie Clare que Kim doit sa passion pour le jardinage. En effet quand Kim, jeune londonienne, s’installe dans le Hertfordshire elle est émerveillée par toutes les choses que son amie lui fait découvrir de sa campagne natale. Elle se fera alors la promesse que "une foi grande", elle posséderait, elle aussi, un potager et un jardin remplit de fleurs.
Durant sa première grossesse en 1997, Kim montre un intérêt pour l’horticulture et intègre le fameux Capel Manor College à Enfield. Une foi diplômée, Kim est repérée par des chasseurs de talent d’ITV et met ses toutes nouvelles compétences d’horticultrice au service de Channel 4 pour le programme "Better Gardens" en été 1999. Puis après une année, elle prend ses nouveaux quartiers sur la BBC pour deux saisons de l’émission "Garden invaders".

Le 13 janvier 2001, Kim apparaît en guest stars avec le groupe Fabba et chante en live ses titres : "Rage to love", "You keep me hangin’on", "Kids in America" et "Thank you for the music" de ABBA.
La même année, avec David Fontain, elle dessine et crée "All about Alice" pour le 2001 Tatton Flower Show. Le jardin représente l’histoire d’Alice au pays des merveilles. Ensemble, ils gagnent le "Best Show Garden’s award". En novembre 2001, elle entame une tournée live à travers le Royaume Uni, plus une date en Australie avec le "Here & Now Tour" ( une série de concerts qui font revivre les artistes des 80’ tel que Paul Yong, Belinda Carlisle et Howard Jones, Go West, Heaven 17) ainsi que les trois années suivantes. Kim rejoint The Human League, Visage etc…pour une nouvelle version du "Here & Now Christmas Party" à la fin 2001. Toujours en 2001, elle sort un nouveau single "Loved", surprise faisant partie de la compilation "The very best of Kim Wilde". Ce single se classera au top 10 en Belgique.

Kim figure avec son collègue David Fontain au livre Guiness des records pour avoir effectué avec succès la transplantation du plus gros arbre. Arbre transporté en bateau de Zeebrugg/Belgique vers l’Angleterre le 22 janvier 2001. Malheureusement, ce dernier fut détruit lors de la tempête qui ravagea le nord de l’Europe en février 2007.

Kim sort en 2002 une version revisitée de Steppenwolfs "Born to be Wild" (14 octobre 2002) et durant l’été, donne plusieurs concerts à travers l’Europe.

Depuis, Kim partage son temps entre sa famille, les plateaux de télévisions où elle chante ses anciens tubes et les studios où elle participe en guest stars à des enregistrements. Il faut attendre 2003 pour se mettre du Kim Wilde sous la dent…et ce n’est pas n’importe quoi, puisqu’il s’agit d’un duo avec l’allemande Nena (inclus sur l’album de versions revisitées de cette dernière). "Anyplace, Anywhere, Anytime" (19 mai 2003) est un tube, classé numéro 1 en Autriche et aux Pays-Bas, et dans le top 10 en Belgique, Allemagne et Suisse.

« Il y a quelques temps, je me suis retrouvée dans un projet musical avec Nena, l’artiste allemande. On a fait un carton en Allemagne, en Autriche et en Suisse, ça m’a redonné le goût d’être une pop star, après tout ce temps » sourit Kim..

En 2005, elle remporte la médaille d’or pour sa création au "Royal Horticultural Society Chelsea Flower Show". (The Cumbrian Fellside Garden).

«  Je ne sais pas où sont tous les disques d’or, ils sont plus ou moins entassés dans une chambre. Alors que ma médaille d’horticulture trône au beau milieu du salon. Et pas question d’y toucher ! » prévient-elle.

Parallèlement à la musique, Kim mène avec succès une carrière d’horticultrice et à dessiné de nombreux jardins. Elle a d’ailleurs publié quatre livres sur le jardinage :
- Gardening  with children (Collins 2005) disponible en français.
- Harry’s Garden (Collins 2006)
- How to make a scarecrow (Collins 2006)
- The first time Gardener (Collins 2006) disponible en français.

« En Angleterre, je suis plus connue pour faire des jardins que pour faire des tubes. Avec une équipe de huit professionnels, je dessine et réalise des jardins de type domestique et pour ce faire, je suis même retournée à l’école. Ces deux dernières années, nous avons conçus pas moins de cinquante jardins ». «  Le jardinage est aussi dense, créatif et excitant que la musique, si non plus », confie Kim.

L’année 2006 marque le grand retour de la belle blonde sur le devant de la scène avec un nouvel
opus, "Never say never" (18 septembre 2006) sur lequel elle mélange avec bonheur ses vieux titres réenregistrés et quelques nouveaux morceaux sublimes, un véritable enchantement de retrouver du grand Kim Wilde.

Rappelons qu’en Grande-Bretagne, Kim Wilde est détentrice du record du nombre de disques vendus pour une chanteuse ! Plus de 30 millions de disques vendus à travers le monde.

Nath.

www.kimwilde.ch © tout droits réservés 2019 | plan du site