J’ai toujours su que je serais chanteuse, c’était juste une question de temps.
En ce qui me concerne, cela en prenait déjà trop.

NEWS DE SEPTEMBRE

2014 : Kim participe à une série d’émissions Secret Songs sur Magic FM (UK).
Durant les 60 minutes du programme Absolute 80’s (UK) Kim parle avec Chris Martin de la réédition de l’album « Close » et de ses prochaines dates de concert au Royaume Uni en décembre.
Kim participe au Big Fat 80s Quiz Channel 4 (UK). Elle apparait à l’écran pour pauser une question sur Wham.
Kim participe à une série d’émissions Tracks of my years BBC Radio 2 (UK). En compagnie de Ken Bruce, Kim parle de ses chansons préférées.
Dans le magasine Classic Pop (UK) Mark Lindores  publie un article sur le succès le l’album « Close » (plus grand succès de Kim avec deux millions d’exemplaires vendus et les premières parties du Bad Tour de Michael Jackson) et sur sa réédition comprenant 2 CD : 31 titres, l’album original, les faces B des singles ainsi que d’innombrables remixes. 
L’Express (UK) publie un court article dans lequel Kim se dit mortifiée par les images la représentant ivre, interprétant « Rockin’Around the Christmas Tree » et « Kids in America » dans le métro londonien. « Vous savez quoi ? Je n’arrive pas à croire ce qui c’est passé ! J’étais un peu joyeuse et j’ai dit à Rick « Allez c’est Noël » musique ! ». Quand nous sommes rentrés chez nous, le téléphone c’est mit à sonner et mon mari à regardé les vidéos. En quelques semaines, 2 millions de personnes m’ont vue ivre ! »
Le Jungfrau Zeitung (CH) publie un article sur la participation de Kim au
Le magasine australien Time Out Melbourne revient sur la carrière de Kim dans un article.
Le site So So Gay (UK) publie un article sur le succès le l’album « Close » et sur sa réédition.
Kim fait la couverture du magasine Express & Star Weekend (UK). Un article de deux pages revient sur sa performance dans le métro vue par deux millions de personne. « Je remercie le public britannique, pour lequel j’aurais pu passer pour une vieille icône des 80’s ivre dans le métro ! Ils ont été doux, drôle et compréhensif avec moi ! Je vous le dit, c’était une grande fête ! ». L’article parle également de sa carrière et de ses projets.
2013 : Kim participe à une série d’émissions Secret Songs sur Magic FM (UK).
Durant les 60 minutes du programme Absolute 80’s (UK) Kim parle avec Chris Martin de la réédition de l’album « Close » et de ses prochaines dates de concert au Royaume Uni en décembre.
Kim participe au Big Fat 80s Quiz Channel 4 (UK). Elle apparait à l’écran pour pauser une question sur Wham.
Kim participe à une série d’émissions Tracks of my years BBC Radio 2 (UK). En compagnie de Ken Bruce, Kim parle de ses chansons préférées.
Dans le magasine Classic Pop (UK) Mark Lindores publie un article sur le succès le l’album « Close » (plus grand succès de Kim avec deux millions d’exemplaires vendus et les premières parties du Bad Tour de Michael Jackson) et sur sa réédition comprenant 2 CD : 31 titres, l’album original, les faces B des singles ainsi que d’innombrables remixes. 
L’Express (UK) publie un court article dans lequel Kim se dit mortifiée par les images la représentant ivre, interprétant « Rockin’Around the Christmas Tree » et « Kids in America » dans le métro londonien. « Vous savez quoi ? Je n’arrive pas à croire ce qui c’est passé ! J’étais un peu joyeuse et j’ai dit à Rick « Allez c’est Noël » musique ! ». Quand nous sommes rentrés chez nous, le téléphone c’est mit à sonner et mon mari à regardé les vidéos. En quelques semaines, 2 millions de personnes m’ont vue ivre ! »
Le Jungfrau Zeitung (CH) publie un article sur la participation de Kim au festival.
Le magasine australien Time Out Melbourne revient sur la carrière de Kim dans un article.
Le site So So Gay (UK) publie un article sur le succès le l’album « Close » et sur sa réédition.
Kim fait la couverture du magasine Express & Star Weekend (UK). Un article de deux pages revient sur sa performance dans le métro vue par deux millions de personne. « Je remercie le public britannique, pour lequel j’aurais pu passer pour une vieille icône des 80’s ivre dans le métro ! Ils ont été doux, drôle et compréhensif avec moi ! Je vous le dit, c’était une grande fête ! ». L’article parle également de sa carrière et de ses projets.
2012 : Kim participe à une série d’émissions Secret Songs sur Magic Fm (UK).
Eminent VOX et RLT (D) diffusent un court reportage sur la performance de Kim lors de la réouverture d’un magasin Cartier à Hambourg (D).
Kim partage ses souvenirs d’enfance dans le magasine Metro (UK).
2011 : Kim participe à une série d’émissions Secret songs sur Magic FM (UK).
Kim participe à une interview radiophonique 80 absolute (UK). Elle parle de son premier titre « Kids in America » et de la sortie de son nouvel album.
Sur SWR1 (D), Kim parle de son enfance, de sa carrière et de la sortie de son nouvel album « Snapshots ».
Dans le magasine Man ist was isst (D), Kim parle de sa carrière et de sa vie. Elle répond à des questions sur sa vie de famille.
Le magasine Der Freitag (D) publie une interview dans laquelle Kim parle de sa carrière, de sa vie, de son enfance et des sujets de tout les jours qu’elle trouve intéressants.
Le site web Yourmusicandmore.de (D) publie un article sur l’album « Snapshots », Kim partage quelques souvenirs d’enfance explique pourquoi elle a décidé de faire un album avec les reprises de ses chansons favorites. Elle revient aussi sur sa popularité en Allemagne et se déclare satisfaite par sa carrière et de sa vie.
Le site web Red Carpet Reports (D) publie un article sur le « Dream Ball 2011 » Donné au Ritz Carlton de Berlin auquel Kim participait.
Le magasine ME.style (D) publie quelques déclarations de Kim.
Le site web Guardian (UK) interroge plusieurs experts en jardinage sur leurs bulbes de printemps favoris. Interrogée, Kim choisi l’Allium hollandicum « Purple sensation ».
Le magasine Welwyn & Hatfield Times (UK) publie un article sur le Macmillian’s World’s Biggest Coffee Morning. Une action menée afin d’aider les personnes traitée pour un cancer et à laquelle Kim participe.
Kim confie au site web Superillu.de (D) les expériences les plus embarrassantes de sa vie, sa passion pour la musique et ses enfants et parle de ses 15 années de mariage.
2010 : Kim participe à l’émission Morgenmagazin ARD (D) programme diffusé entre 5h30 et 9h00.
Kim présente les vidéos de divers artistes dans une émission d’une heure sur Vintage TV (UK).
Kim parle de son nouvel album dans une interview de 10 minutes sur le plateau de l’émission ZIBB RBB (D).
Dans le programme Volle Kanne ZDF (D) Kim parle des 80’ et plus spécialement de la musique des années 80. Elle donne son avis sur la tenue de jeunes femmes lookées « à las Kim Wilde » des 80’ puis interprète une version acoustique de « Lights down low » accompagnée par Neil Jones et de Ricky Wilde (guitares)
Pour la promotion du nouvel album « Come out and play » Starwatch produit un documentaire diffusé dans l’émission Music special Sat1 (D). Après quelques extraits de l’album, Kim visite les RAK studios de Grove Court ou Kim avait enregistré son premier single puis la visite continue dans le premier appartement que Kim avait acheté au milieu des 80’. Les enfants de Kim, Rose et Harry, sont également interviewés.
Radio Berlin (D) interview Kim à propos de la sortie de son nouvel album « Come out and play».
Kim interprète « Lights down low » en extérieur dans l’émission Fernsehgarten ZDF (D).
Lesley-Ann Jones interview Kim dans l’émission Me & Mrs Jones. Kim parle de sa carrière, de sa vie et les vidéos « You keep me hangin’on » et « Lights down low » sont diffusées.
Kim participe à une série d’émissions Secret songs sur Magic FM (UK).
Kim, accompagnée de Neil Jones et de Ricky Wilde, interprète une version acoustique de « Real life)ur le plateau de l’émission Late Night SWR (D) puis, lors une courte interview, révèle que son album préféré est « Close ».
Le 18, juste avant son concert à Würzburg, Kim répond à une interview sur Radio Gong (D).
Kim interprète « Lights down low » sur le plateau de l’émission Popstars Pro7 (D).
Sur les sites RP Online (D) et Schweiz Magazin (CH), Kim déclare : « On ne retrouvera jamais de botox sur mon visage, je veux vieillir avec grâce !». « Ma voix est plus forte, plus mature et je n’ai pas de temps à perdre devant mon miroir à m’inquiéter pour des rides qu’une soi-disant crème, outrageusement chère, pourrait effacer ! ».
Le magazine Blu (D) publie un court article sur la sortie de l’album « Come out and play ».
Le Netplosiv website (D) publie un court article sur le 14ème anniversaire de mariage que Kim fête seule à Cologne.
Kim répond à une interview dans le magazine Die Presse (D). Elle y parle des années 80, de son nouvel album et du rôle de son frère dans ce dernier.
Dans le magazine Ok (D) interrogée sur le vœu qu’elle formulerait, sur Kim déclare « J’ai une vie merveilleuse et une famille fantastique. Mais si je devais choisir quelque chose, J’aimerais assez aller dans l’espace. Je pense que dans 20 ans il y aura une navette entre la terre et la lune. »
Kim répond à quelques questions dans le magazine Grazia (D). A la question : quelque chose te manque t’il ? Kim répond « Mon t-shirt rayé noir/blanc que je portais dans le clip de « Kids in America » ! »
Dans le magazine In (D) Kim revient sur sa carrière et sa vie.
Le Leipziger Internet Zeitung (D) publie un article sur la sortie du nouvel album « Come out and play », sur les influences musicales de Kim et sur sa carrière.
Kim parle de son nouvel album dans le Halterner Zeitung (D).
Le journal Le Matin (CH) publie une double page sur le « style » Kim Wilde. Un petit résumé de sa carrière accompagne quelques photos.
2009 : Dans l’émission suédoise Sommarkrysset SVT4, Kim interprète « Run to you », en duo avec Fibes oh Fibes. Après leur performance, Kim et le chanteur du groupe répondent à une courte interview.
Kim participe à l’émission Secret Songs sur Magic FM (UK).
Le magazine suédois Malmö Lund City publie un article sur le duo de la belle Kim avec le groupe Fibes oh Fibes. Dans cet article, Kim déclare : « Pour moi, cette chanson est moderne pas un « hommage » aux 80’ ».
Le Daily Mail (UK) publie un article sur la sortie de l’autobiographie de Chris Evans. Autobiographie dans laquelle, Chris parle de sa romance avec Kim en 1993, lorsqu’elle participa au programme The Big Breakfast sur Channel 4.
Le magazine New & Star (UK) publie un court article sur la participation de Kim à la remise des diplômes de la Keswick School. Rappelons que Bob Fowler (le beau-père de Kim) est le président des gouverneurs de la Keswick School.
Le magazine Time & Star (UK) publie un court article sur la participation de Kim à la remise des diplômes à la Keswick School.
2008 : Dans le magazine Mature Times (UK) Kim parle des jardins, d’enfants et de son célèbre papa.
Dans le Daily Record (UK) Kim parle de son envie de collaborer avec Snow Patrol. « J’adore ce groupe, bien que je ne les ai jamais rencontré. J’ai repris un de leur titre dans ma dernière tournée et je ne serais pas contre une collaboration » déclare Kim.

 

 

Kim lance une nouvelle initiative visant à aider les personnes de Cumbria à faire de leurs jardins des endroits « verts ». Kim c’est associée à la National Trust Yorkshire Bank afin d’encourager la culture de jardins bios : compostes, récupération des eaux de pluie, culture de légumes. « La campagne pour les jardins « verts » combine deux sujets chers à mon cœur – le jardinage et l’environnement. Nous voulons montrer aux gens que c’est simple et facile et qu'ils peuvent faire. Avec ces petites étapes nous pouvons faire une grande différence. » déclare Kim.
Kim participe au Seegeflüster Festival à Hagen (D).
Le Der Westen website (D) publie un article sur la quatrième édition du Seegeflüster. Malgré la pluie et le froid, 2000 visiteurs étaient présent pour admirer – en autres – la belle Kim.
Sur Magic FM (UK), Kim participe, à quatre reprises, à l’émission radio Secret songs. Durant trois heures, elle anime l’émission avec des titres demandés par les auditeurs via le site web.
Kim est en tournée avec le Here and Now, le 13 à Breamore, Hants (UK).
Le Salisbury Journal (UK) publie un article sur le concert du Here and Now à Breamore en soulignant la performance de Kim et qualifiant son interprétation de Kids in America, remplie d’énergie, de point fort du concert !
Sortie du Toppop DVD 7 & 8. DVD contenant 50 vidéos d’ont la première est Kids in America.
Dans le magazine australien The Age, Kim confie ne pas avoir encore vu de match et ne pas connaitre grand-chose aux règles du football australien. Aussi attend-elle avec impatience sa participation à l’émission The Footy Show pour combler ses lacunes sur le sujet. En attendant elle visite Melbourne.
Kim interprète Kids in America 2006 sur le plateau de l’émission The Footy show NINE. Emission, suivie, par 11 millions de téléspectateurs.
2007 : Le 2 Kim donne un concert en Ecosse à Ayrshire.
Sur le PR-inside.com website (UK), Kim donne son avis sur les déboires (alcool et drogues) de la sensation soul Amy Winehouse.
Le 7, Kim donne un concert à Papenburg en Allemagne.
Dans le magazine danois BØrsen, Kim parle des raisons qui lui ont fait stopper sa carrière musicale et de sa passion pour le jardinage.
2006 : Kim se trouve à Berlin (D) pour une séance de dédicaces organisée par le journal Bild.
Kim participe en direct à l’émission radio Stars for free enregistrée chez Kindl-Bühne Wuhlheide à Berlin (D). Kim, accompagnée de ses musiciens, interprète six chansons tirées de son nouvel album Never say never et accueille en guest star Sandra Winter dans les chœurs.
Le Berliner Morgenpost (D) publie un article sur la séance de dédicace et la prestation de Kim dans l’émission Stars for free. Vingt-cinq ans après la sortie de son single Cambodia, Kim interrogée sur la guerre en Iraq déclare : « Il est triste de voir que le monde ne change pas. L’homme s’en va toujours faire la guerre, et c’est une réalité de la vie. Mais je ne dis pas que nous devrions abandonner tout espoir. Il y a toujours de l’espoir ».
L’émission Blitz SAT 1 (D) suit Kim lors de sa prestation à The Dome 39 où elle interprète You came (2006).
Le Berliner Morgenpost (D) se réjouit du retour d’une des plus belle voix des années new wave. L’article parle du contenu du nouvel album de Kim, Never say never.
Caesilia Ryborz interview Kim pour le Vrouw.nl website (NL). Après une rapide rétrospective de la carrière de Kim, la journaliste interroge Kim sur son grand retour (après le succès d’Anyplace, anywhere, anytime en duo avec Nena) et la réaction de son mari et de leurs enfants. Kim parle aussi de la sortie de son second livre First time gardener et de sa participation au Celebrity Detox en Thailande, pays qu’elle adore.
Le magazine Tagesspiegel (D) publie un article sur le retour de Kim sur les devants de la scène musicale après sa reprise en 1992, du titre de Steppenwolf « Born to be wild » qui servit de générique à l’émission anglaise Motorsports. « Je détestais cette chanson, aussi je fus très étonnée par le résultat ! », ainsi que sur le nouvel album Never say never. Kim est interrogée sur le choix et les arrangements des titres et sa collaboration avec Nena et Charlotte Hatherley.
Le journal Die Zeit (D) publie un article sur le retour de Kim avec son nouvel album, quatre ans après sa reprise de Steppenwolf « Born to be wild » et le succès, en 2003, de son duo avec Nena avec le titre Anyplace, anywhere, anytime.
Kim répond aux questions du magazine Lausitzer Rundschau (D) sur la sortie de son nouvel album Never say never et sur les changements survenus dans l’industrie du disque depuis son départ à la fin des années 90.
Le magazine l’Hebdo (CH), qui a rencontré Kim dans un hôtel de Zurich, publie un article sur la carrière de Kim, sa collaboration avec le chanteur français Laurent Voulzy sur le single Les nuits sans Kim Wilde et évidement sur son dernier album Never say never, qui marque le retour de Miss Wilde après 10 années d’absence.
Le Basler Zeitung, quotidien suisse-alémanique, publie un court article sur la sortie du nouvel album Never say never et la collaboration de Kim avec la chanteuse allemande Nena en 2003 avec leur duo Anyplace, anywhere, anytime qui avait obtenu un grand succès. L’article rappelle aussi que durant sa carrière, l’icône britannique à vendu 10 million d’albums et 20 millions de singles à travers le monde.
Dans l’émission people RTL Boulevard RTL (NL), un sujet est consacré au grand retour de Kim avec la sortie de son nouvel album Never say never. La traduction hollandaise de son livre Gardening with children est présentée.
Dans les colonnes du Stern (D), le rédacteur Tobias Schmitz remonte le temps et nous raconte comment, alors qu’il était ado, il tapissait sa chambre de posters. En 1977, Agnetha (la blonde d’ABBA) était SA référence, il avait 10 ans et ce poster du magazine Bravo trônait dans sa chambre. Quatre ans plus tard, Agnetha s’en est allée, laissant place à une petite anglaise, blonde à la bouche incroyable et ne souriant jamais : Kim Wilde ! Touché par Kids in America, puis par Cambodia, le jeune Tobias (qui ne comprend pas un mot d’anglais) tombe amoureux. Puis arrive une américaine du nom de Madonna…… et Kim fur remplacée.
Cet alors qu’il l’a revit, des années plus tard, dans un magazine anglais où elle donnait des conseils sur le jardinage. Il l’avait presque oubliée jusqu’au jour où il entendit son duo avec Nena. Aujourd’hui, c’est la sortie se son nouvel album Never say never qui lui permet de la rencontrer et de lui poser quelques questions sur sa façon d’appréhender son retour.
Dans le journal 20 minutes (CH) Kim parle de la sortie de son nouvel album Never say never. Interviewée sur son âge, son amitié avec la chanteuse allemande Nena et sur le succès des tubes des 80’s, Kim répond : « Je ne me sens pas trop vieille, je suis plus jeune que Madonna ! Nena est une amie, elle a une énergie étonnante et a toujours eu une forte influence sur moi. J’ai en peu la nostalgie des années 80, même si elles étaient ridicules, la musique était vraiment bonne, et avec ce nouvel album, je vous le montre : regardez je suis fière d’elles.
Dans l’IN magazine (D) Kim parle de sa carrière, de son retour sur la scène musicale avec son nouvel album Never say never, de sa collaboration avec Nena et le producteur Uwe Fahrenkrog-Petersen, de sa passion pour la nature et le jardinage et de ses projets de tournée.
Le magazine Algemeen Dagblad (NL) publie un article sur le retour de la chanteuse blonde au sourire immaculé, aux yeux d’ange, à la voix -légèrement nasale- mêlée d’une pointe d’aristocratie et d’une dose de raffinement, à la beauté inaccessible. Le grand retour de Kim Wilde avec un nouvel album intitulé Never say never.
Le RTL.de website (D) parle du retour de l’icône blonde de la pop-music. La seule mention de son nom fait briller des étoiles dans les yeux, elle est la chanteuse anglaise qui a vendu le plus de disques, pour les français elle est la Brigitte Bardot du rock, ses fans allemands la considèrent encore comme la plus glamour des chanteuses des 80’s et ses tubes tels que : Kids in America et Cambodia remplissent toujours les dance floor. Kim Wilde est de retour 25 ans après ses débuts sensationnels avec Kids in America. La chanteuse anglaise nous revient avec un nouvel album intitulé Never say never. L’album contient cinq nouvelles versions de ses plus grands tubes, y compris un duo avec Nena (You keep me hangin’on) et huit nouveaux titres, démontrant que Kim n’a rien perdu de sa classe, de sa richesse et de son authenticité.
Dans l’émission Euromaxx DW TV (D) des extraits de l’interview tirés de l’édition dvd de Never say never sont diffusés.
Dans Soir 3 France 3 (F) un reportage, montre Kim marchant dans les rues de la capitale française, en parlant de la sortie de son nouvel album. Deux extraits d’anciennes performances de Kim dans des émissions de tv sont diffusés : Kids in America et Cambodia.
Sortie de l’album Never say never.
Le temps d’un café, Mario Wisse, journaliste au magazine Metro (NL), interview Kim dans un hôtel d’Amsterdam. Ensemble, ils parlent de la sortie de son nouvel album Never say never et de son single favori : You came, de la carrière de Kim avec sa participation au « Bad Tour » de Michael Jackson en 1988 et de ses souvenirs de superstar.
Présente au Park Hyatt de Zurich pour la promotion de son dernier album Never say never, qui répond aux questions de Mark van Huisseling, reporter au journal alémanique Die Weltwoche (CH).
Le magazine Teleschau (CH) interview Kim à propos de son retour sur la scène musicale avec son nouvel album Never say never. Kim répond à diverses questions sur sa carrière, sa passion pour le jardinage et le contenu de son dernier album.
Kim répond aux questions du magazine Telegraaf (NL). Interrogée sur divers sujets tels que : que lui ont apporté ses 25 années de carrière et comment elle envisage son retour avec ce nouvel album, pense-t-elle qu’il y a des parallèles entre le jardinage et la musique, sur son dernier album préfère-t-elle les nouvelles chansons aux anciennes et surtout pense-t-elle à repartir en tournée ?
Radionews.de website (D) publie un article sur la participation de Kim à l’émission radiophonique Franky and Susan’s morning programme sur FFN.
Kim présente son nouvel album Never say never lors de sa visite aux studios de Radio SAW à Magdeburg (D). L’interview terminée, Kim rencontre de nombreux fans et répond à leurs questions.
Martin Schögl, journaliste pour le Frankfurter Nueue Presse (D) publie un article assez critique sur dernier album de l’icône de la pop anglaise Never say never. Le journaliste semble peut emballé par la reprise des anciens tubes et le manque d’innovation dans la production des nouveaux morceaux, qui lui semblent assez stériles (du commencement à la fin, on entend le même son). Il déplore aussi, que contrairement à Madonna, Kim n’ait pas su se réinventer en adaptant son style au marché.
Kim est invitée dans les studios NDR2 (D) où elle répond à une interview dans laquelle elle explique les raisons de son retour sur la scène musicale avec son nouvel album Never say never, quelles chansons sont importantes pour elle et si elle dance sur ses propres chansons. Kim parle aussi de sa collaboration avec Charlotte Hatherley, Nena et Uwe Fahrenkrog-Petersen. L’article est publié sur le NDR2 website.
Toujours sur le net, mais en Hollande cette fois, Kim répond à quelques questions et parle de son retour sur le Planet.nl website . Elle déclare : « La boucle est bouclée. Je suis revenue à ma première passion : la musique. Il faut que je me réhabitue, mais je sens que j’aime ça à nouveau. Nous devons attendre pour voir si cela sera un succès. Mais la chose la plus importante est que je me sens bien. Et si j’échoue, peut importe. Je suis concentrée pour faire ce que je sens bien maintenant ».
Le Wiesbadener Kurier (D) publie un court article sur la sortie du dixième album de Kim Never say never. Après une très courte parenthèse sur les succès de la chanteuse anglaise la plus populaire des 80’s, le journaliste se demande si la présence des anciens tubes (remixés par Uwe Fahrenkrog-Petersen) étaient bien nécessaire, et suppose que Kim aura bien de la peine à se faire de nouveaux fans même si les anciens seront, quand à eux, inspirés par ce nouvel album.
Kim participe à un concert de charité donné en faveur de l’University Children’s hospital. La chaîne finlandaise TV3 diffuse sa performance live.
Le Zentralschweiz online website (CH) revient sur les plus grands succès de Kim en Suisse : Chequered love, Cambodia, View from a bridge, You came et sa reprise des Supremes, numéro un aux USA, You keep me hangin’on. Après une longue carrière jusqu’aux années 90, un mariage et deux enfants, un grand succès en Angleterre en tant qu’horticultrice et dans l’écriture de livres traitant du sujet, Kim est de retour avec un nouvel album intitulé Never say never.
Le Musiqueradiocom website (F) annonce la sortie du nouvel album Never say never, et le retour de la délicieuse Kim, 25 ans après le succès retentissant de Kids in America et une carrière bien remplie. La track list de l’album est dévoilée ainsi que la liste des singles.
Sur le CDstarts.de website (D), Tanja Kraus donne son avis sur le dernier album de Kim et déplore la présence des reprises de ses anciens tubes (remixés par Uwe Fahrenkrog-Petersen) mais se félicite des nouvelles chansons, qui ne sont pas agrémentées de toutes sortes d’effets et où la voix de Kim est plus présente. La journaliste pense que malgré tout, l’album devrait néanmoins obtenir un grand succès commercial, mais que le choix du producteur devra, la prochaine fois, être considéré plus soigneusement.
Sur le Cineastentreff.de website (D) le journaliste Jochen Overbeck se réjouit du retour de « l’icône des 80’s » avec son nouvel album intitulé Never say never. Alors que de nombreuses critiques ont fusées sur l’adaptation de ses anciens tubes, ce dernier est enchanté par ces adaptations et aime écouter la « nouvelle version » de Kids in America. Avec la participation de Charlotte Hatherley sur ce titre, le remix de Cambodia par de DJ Paul Oakenfold, les 80’s sont dépoussiérées et retentissent plus fraîches et modernes et il semble certain que toute une nouvelle génération découvrira Kim Wilde. Mais malgré cela, les nouveaux titres, quand à eux, ne trouvent pas grâce à ces yeux.
Dans le journal Der Kleine Zeitung (A), Kim parle de son come back et de son rôle de maman. « La phrase qui dit : La femme doit rester à la maison tandis que l’homme ramène l’argent à la maison, est vraiment hors du temps. De nombreuses femmes pensent qu’elles ne peuvent trouver leur indépendance qu’avec leur carrière. Je pense que c’est faux. Vous n’êtes pas simplement caractérisée par votre travail, mais également, par exemple, par la façon dont vous parvenez à équilibrer travail et famille ! » L’article rappelle aussi que Kim est l’une des chanteuses britannique qui a eu le plus de succès avec : 14 numéros un, 10 millions d’albums et 20 millions de singles vendus. Avec l’album Never say never, elle s’essaye à un retour.
Le magazine Het Parool (NL) publie un article sur le retour de Kim, avec son nouvel album Never say never, et de sa carrière d’horticultrice. Interrogée sur la manière dont ses enfants gèrent la notoriété de leur maman, Kim confie : « Nous n’avons pas de radio à la maison et regardons rarement la tv, de plus je ne passe jamais ma propre musique, ainsi ils n’y sont pas exposés. Ils savent que j’étais célèbre, mais ne m’ont vu en concert que récemment. Leurs professeurs m’ont convaincue de chanter Kids in America à une fête de leur école. J’étais accompagnée par l’orchestre de l’école. C’était fantastique ! »
Le Zentralschweiz online website (CH) interroge Kim sur les raisons qui ont motivées son retour, le choix des titres figurant sur son nouvel album, sur sa carrière d’horticultrice mais aussi sur le projet d’album qui avait avorté en 1998.
Dans le Frankfurter Rundschau (D) Kim parle du féminisme de la compatibilité de ses rôles d’épouse, de mère et de son retour sur la scène musicale, mais aussi de sa passion pour le jardinage et des changements survenu dans le music business.
Le magazine Veronica (NL) se demande qui à pu oublier l’icône pop des 80’s qui il y a 2 ans, malgré un duo réussit avec la chanteuse allemande Nena, tardait à faire son come back. Voici chose faite avec un nouvel album Never say never, mélange d’anciens tubes (remixés) et de nouvelles chansons. Perfect girl en est le second single.
Christian Roth se félicite du retour de Kim avec son nouvel album Never say never et le fait savoir sur le Favoriteradio.de website (D).
Le BN De Stem (NL) publie un article sur le retour de Kim, trois ans après le succès d’Anyplace, anywere, anytime, en duo avec la chanteuse allemande Nena, avec un nouvel album mélangeant vieux titres et nouvelles chansons.
Kim présente un court documentaire sur les spectacles de félins dans la région du Hertfordshire. Elle s’entretient avec Terry, qui est un expert en félins, et se rend dans le Bedfordshire.
Kim répond aux questions du magazine Our Munich (D).
Pour le magazine Paru Vendu (F) la « Brigitte Bardot du rock » répond aux questions de Dominique Parravano. Kim explique les raisons qui l’avaient poussée à s’arrêter il y a dix ans, comment sa passion pour l’horticulture lui est venue, de ce qui a motivé son retour et de sa collaboration avec Nena, Uwe Fahrenkrog-Petersen et Charlotte Hatherley sur son nouvel album. L’entrevue à lieu au Moulin de la Galette à Montmartre.
Kim est invitée sur le plateau du Journal de la culture (F) où elle est interviewée sur son dernier album Never say never, sa carrière d’horticultrice et sa collaboration avec Laurent Voulzy avec le titre Les nuits sans Kim Wilde en 1986.
Kim est l’une des invitées du Grand journal de CANAL + (F). Elle est interviewée sur son dernier album Never say never, sa carrière d’horticultrice. Des extraits de la vidéo Des nuits sans Kim Wilde sont diffusés, puis Kim est priée de répéter le texte de la chanson : « Il est l’heure de dormir maintenant ».
Kim répond aux questions du magazine Voici (F).
Le magazine Spits (NL) publie un court article sur le retour de Kim avec son dernier album Never say never. Interrogée sur un hypothétique non succès, Kim déclare : « Ca ne ferait rien, je retournerais juste à la maison, un retour à mon autre vie ».
Le magazine France Dimanche (F) publie un article sur le chanteur français Laurent Voulzy. 20 ans après Les nuits sans Kim Wilde, Laurent retrouvera Kim, le temps d’une émission, sur le plateau de Michel Drucker. L’article parle brièvement de la carrière de Kim et de son retour après 10 années d’absence.
Kim participe à l’émission TROS TV Show TROS (NL). Elle répond à une série de questions. Des extraits des vidéo de If I can’t have you, Shame et Anyplace, anywhere, anytime sont diffusés puis Kim interprète You came (2006) à la fin du programme.
Le Hallo Sonnetag website (D) publie plusieurs photos de Kim accompagnées d’une courte intro.
Dans le magazine Galore (D) Kim parle de son passage dans la quarantaine, de sa carrière d’horticultrice et répond aux questions d’André Bosse.
Le magazine Pitchcare (UK) publie un article sur le Dunweedin, un produit révolutionnaire pour le jardin à base de déchets de caoutchouc. Ayant utilisé ce produit pour la création d’un jardin pour le Capel Manor College d’Enfield, Kim est citée dans l’article.
Le magazine Coop Zeitung (CH) publie un article sur le retour de Kim sur la scène musicale après son mariage, ses deux enfants et une carrière comme horticultrice à la télévision.
Kim répond aux questions du magazine Direct Soir (F). Elle y parle de son mari, de ses enfants, de sa passion pour le jardinage et de son histoire d’amour avec son public français.
Entre 9h et 12h, Kim participe à l’émission radiophonique HR3 Extra (D). Durant le show, Kim parle de sa carrière et de sa vie. Elle choisit les chansons pour la programmation.
2005 : Plusieurs articles sur le jardinage mentionnant Kim sont édités dans divers magazines en Grande Bretagne.
Kim publie un article sur le jardinage dans le magazine Heathy (UK).
Pour le magazine belge Steps Magazine, associé au magazine hollandais Style Magazine, Kim répond aux questions de Katrien Meersseman sur les succès des singles Loved et Anyplace, anywhere, anytime - en duo avec la chanteuse allemande Nena. En dépit de son congé sabbatique de 10 ans, (période durant laquelle Kim c’est tournée vers l’horticulture en : créant des jardins, présentant plusieurs émissions sur le jardinage pour la TV britannique, écrivant un livre sur le sujet « Jardiner avec les enfants » et également en écrivant plusieurs colonnes dans les journaux nationaux parlant de jardinage) mais Kim n’a pu résister à l’appel de la musique ! Kim annonce aussi la sortie prochaine de son second livre « Fisrt time gardener » et son envie de renouer avec sa carrière musicale avec la sortie d’un nouvel album.
2004 : Kim ouvre les portes de sa maison au Red Magazine (UK). Dans cet article, accompagné de photos prises dans son intimité, Kim parle de son enfance, de sa carrière et de sa décision de s’arrêter après l’échec de son album Now & Forever. Elle confie aussi qu’auditionner pour la comédie musicale Tommy avait été la chose la plus difficile qu’elle n’ait jamais faite dans sa vie mais que cela en valait la peine car c’est là qu’elle a rencontré l’homme de sa vie, l’acteur Ha Fowler (son partenaire dans la pièce), avec lequel elle a eu deux enfants. Kim parle aussi de son amour pour le jardinage et de sa participation au Here & Now tour. Kim trouve hallucinant d’être, une minute sur scène devant des milliers de personnes devenant folles, et la minute d’après s’assoir et signer des autographes dans une jardinerie et répondre à leur questions à propos de leurs ficus et autre fleurs.
Dans le magazine Het laast nieuws (B) Kim parle de ses problèmes de PMS (symptômes prémenstruels).
Kim est l’une des invitées au Dundee Flower and Foof Festival à Dundee (UK) où elle crée un jardin.
Kim est porte parole pour la semaine de reconnaissance des PMS (symptômes prémenstruels) en Grande Bretagne.
Kim participe à une journée spéciale de sensibilisation au recyclage à la décharge de Waste Management Park près de Waterbeach, Cambridge (UK).
Kim répond aux questions du magazine OK ! (UK). Elle y parle de ses carrières dans la musique et dans l’horticulture et avoue aimer par-dessus tout son rôle de maman.
Sur l’icBerkshire website (UK) Kim décrit à Sarah Thomas ce qu’elle fait habituellement lors de ses weekends.
Dans The Times, Kim raconte au journaliste Mark Anstead comment elle à rénové une ferme, achetée au début des années 90, pour en faire un cocon douillet qu’elle partage aujourd’hui avec son mari et leurs deux enfants. Kim parle des emménagements apportés, de la disposition des pièces ainsi que de la création du jardin.
2003 : Kim publie plusieurs articles sur le jardinage dans The Guardian et le magazine Bella (UK).
L’émission people quotidienne RTL Boulevard RTL 4 (NL) parle du succès obtenu par Kim et Nena, avec leur titre Anyplace, anywhere, anytime, dans les charts hollandais. Deux brefs extraits d’une interview de Kim sont diffusés.
Kim participe à nouveau à l’émission de Des & Mel Channel 5 (UK), où elle est interviewée sur sa participation au Here & Now Tour en Grande Bretagne et en Australie ainsi que sa participation au Celebrity Detox et enfin sur sa passion pour le jardinage.
2002 : Le magazine VIP (P) publie un article sur la vie et la nouvelle carrière de Kim, vingt ans après la sortie de Kids in America. Après un mariage, deux enfants, la chanteuse à découvert sa nouvelle grande passion dans le jardinage.
Kim publie plusieurs articles sur le jardinage dans The Guardian (UK).
Dans le Daily Telegraph (UK) Kim parle de la conception et du coût des jardins urbains.
2001 : Kim répond à des questions sur le jardinage dans le magazine Prima (UK).
Kim répond à onze questions, sur divers sujets, dans The Mirror magazine (UK).
Le magazine croate Regina publie un article sur la nouvelle vie de Kim depuis son mariage, ses maternités et sa brillante reconversion dans l’horticulture.
Le Daily Mirror (UK) publie un article à propos de l’Artix Handy Mandy Award, prix qui récompense le meilleur jardinier amateur d’Angleterre. Kim est la porte parole de la crème Artix.
2000 : Le magazine Inside housing (UK) publie un article sur l’ouverture du Johnnie Housing Trust’s millenium garden, jardins créés par Kim à Codicote dans le Hertfordshire (UK).
Kim publie un article sur le jardinage dans le magazine Prima (UK).
1999 : L’émission Top of the pops 2 BBC (UK) diffuse la première apparition de Kim dans l’émission Top of the pops en février 1981 où elle interprétait Kids in America. La seconde performance à être diffusée et Chequered love. Top of the pops 2 est une émission hebdomadaire qui diffuse les plus célèbres hits britanniques.
1998 : Dans l’émission Toppop Yeah AVRO (NL) un extrait de la vidéo de Cambodia est diffusé.
1997 : Au Pays-Bas, Kim donne une interview à l’hôtel Mariott d’Amsterdam. Elle est ensuite hébergée par Jip Golsteijn, grand nom du journalisme hollandais travaillant pour De Telegraaf. Ce dernier met la chambre de sa fille Trix (grande fan de Kim) à disposition de Kim.
Le magazine Take a break (UK) interview Hal sur sa rencontre et son premier rendez-vous avec Kim.
1996 : Un journal local du Hertfordshire (UK) publie un article sur le mariage de Kim et Hal Fowler. On y apprend que Kim, vêtue d’une robe blanche traditionnelle, est arrivée à l’église St.Giles, Codicote, Hertfordshire, dans une calèche tirée par deux chevaux blancs en compagnie de son père et de son frère, et que sa sœur Roxanne (une de ses trois demoiselles d’honneur) a interprété une chanson écrite par Marty et Ricky intitulée So Wide Awake.
Une télévision locale (UK) diffuse quelques images du mariage de Kim et Hal.
Le magazine Leeuwarder Courant (NL) publie un court article sur le mariage de Kim et Hal.
Le Daily Mirror (UK) publie un article, accompagné de photos, sur le mariage de Kim et Hal. L’article donne aussi la liste des ex prétendants de Kim : son saxophoniste Gary Barnacle, le batteur du groupe Johny Hates Jazz Calvin Hayes, le marchand de voitures Paul Holmes, le fils d’un millionnaire, étudiant et de dix ans son cadet Rupert Kenyon et l’animateur Chris Evans.
Le Daily Mail, le Daily Telegraphe et le magazine OK ! Weekly (UK) publient aussi un article sur le mariage de Kim et Hal.
L’émission The Big Breakfast Channel 4 (UK) diffuse des images du mariage de Kim et Hal.
Les magazines Nova Gente, Caras et TV Guia (P) publient un article sur le mariage de Kim et Hal.
Le magazine hollandais Hitkrant publie un article sur le mariage de Kim et Hal.
Sortie du single Shame.
1995 : Sortie de la compil The originals.
Sortie du single Breakin’away.
1994 : Enregistrement de son concert pendant le Hessentag Festival à Gross Gerau en Allemagne.
L’émission Music Box ZDF (D) rediffuse une prestation datant de 1984 où Kim interprète Chequered love.
1993 : Le magazine Record Collector (UK) publie un article sur la carrière de Kim où il est question de sa collaboration avec son père et son frère, de son implication dans l’écriture de ses chansons et de l’image que les médiats et le public ont d’elle.
Le magazine Q (UK) publie un article sur la sortie de la compil The singles collection 1981 – 1993.
Kim apparait dans l’émission Geef om de natuur RTL 4 (NL). Dans ce programme marathon, d’une durée de 28 heures, une série de célébrités parlent de la faune et de la sauvegarde d’espèces menacées. Kim parle des élans et encourage les dons en faveur du WWF.
Le magazine Hitkrant (NL) publie un article sur Kim, 12 ans après le succès de Kids in America et parle aussi de la sortie du single If I can’t have you. Kim répond aussi à quelques questions.
Sortie de la compil The singles collection 1981 – 1993.
Sortie du single If I can’t have you.
Kim interpret If I can’t have you sur le plateau de l’émission australienne Hey hey it’s Saturday.
L’émission GMTV ITV (UK) reçoit Kim et son père Marty. Tout les deux sont interviewés.
Dans l’émission The O-Zone BBC (UK) Kim parle d’Elvis Costello et d’Adam Ant. Kim montre aussi la guitare sur laquelle Ricky a composé son premier single Kids in America ainsi que les récompenses reçues durant sa carrière. La totalité de l’entrevue est filmée aux Select Sound Studios.
Kim participe à l’émission Veronica Muziekdag Veronica (NL). Kim répond à une interview puis interprète You keep me hangin’on et If I can’t have you.
1992 : Dans le Club Veronica Magazine (NL) nous découvrons : une rétrospective de la carrière de Kim, sa complicité avec sa famille et un commentaire sur le contenu de son dernier album Love is. Kim répond aussi à quelques questions sur son look et ses rapports avec la gent masculine et avoue fondre dès quelle entend une personne s’exprimant en français.
Le magazine Vox (UK) analyse les douze années de carrière de Kim, parle de son dernier album et de sa réputation en Europe qui a toujours survolé sa carrière britannique. En effet, pour les anglais, Kim est aussi exotique que Coronation Street : à savoir agréable, sûre, accessible, une institution nationale… la fille d’une gloire du rock anglais des années 60. Il est difficile d’imaginer Kim dans la peau d’une Madonna et pourtant, Kids in America avait envahit les charts bien avant que la madone n’affiche ses crucifix ! Et tandis que Madonna employait le monde comme confessionnal et affichait un look assez détonnant, Kim était plus démodée. Jamais elle n’a porté de corsets en guise de vêtements parce qu’elle pensait que cela effrayait les hommes et préférait représenter la douceur et la solidité de la famille… bien qu’il y ait quelque chose de curieux au sujet d’un père qui écrit des chansons pour sa fille adolescente ! Un père qui conseillera à sa fille de perdre des kilos (pris après sa participation au « Bad Tour » de Michael Jackson) afin de sauver sa carrière.
Kim participe à l’émission Roadshow en direct sur Radio 1 FM BBC Radio 1 (UK).
Kim répond aux questions de Cors van der Berg pour le magazine Hitkrant (NL).
Kim interprète Love is holy sur le plateau de Durant la nuit (F).
Le magazine français VSD parle du nouvel album de Kim, Love is. Un album qui à redonné le goût de vivre à Kim après une dépression. « J’était dans un grand trou noir et j’ai cru que je ne pourrais jamais m’en échapper. Avec ce nouvel album, la page est définitivement tournée » déclare Kim.
Kim interprète Who do you think you are? dans l’émission d’Eric Blix (S).
Sur le plateau de l’émission Die golden Eins (D), Kim interprète Who do you think you are? Puis, accompagnée de ses musiciens, elle chante le refrain d’une chanson allemande de Klaus und Klaus. Kim est aussi invitée à montrer ses talents sportifs en lançant une boulle dans une partie de bowling durant le show.
1991 : Sortie du magazine Chart Beats (UK), le seul livre permettant de découvrir tous les aspects des titres les plus populaires du 20ème siècle. Cette brochure inclut des informations intéressantes sur le premier single de Kim : Kids in America. Kim apparait sur la couverture avec Gary Glitter.
1990 : Kim assure les premières parties du « Soud & vision tour » de David Bowie en Allemagne le 1 à Schuttorf, le 2 à Ulm, en Hongrie le 4 à Budapest, en Yougoslavie le 5 à Zagreb, à Modène en Italie le 8, le 11 à Gijón en Espagne et le 14 à Lisbonne au Portugal.
Le magazine Hitkrant (NL) interview Kim sur l’absence de Kim, après les succès de son album Close et du « Bad Tour », mais aussi sur ses déboires sentimentaux après sa rupture avec Calvin Hayes.
Kim interprète World in perfect harmony et Can’t get enough (of your love) sur le plateau de Tous à la une France1.
Le magazine Hitkrant (NL) pose à plusieurs artistes cette question : Pourquoi portez-vous des pins ? Ce à quoi Kim répond : « J’adore les collectionner et c’est plus amusant lorsqu’il y a une histoire derrière chaque pins. Par exemple quand c’est un cadeau d’un ami ou un souvenir. Je porte de préférence des pins très petits ».
Les magazines Veronica et Hitkrant (NL) publient des photos de Kim à la piscine. Pour une fois, ce fut un bel été, même chez nos amis anglais ! A cette occasion, Kim c’est mise à l’eau pour la fondation Starlight, œuvre de charité réalisant les souhaits d’enfants malades.
La chaîne suédoise NORDIC CHANNEL diffuse l’émission Kim Wilde Special contenant une interview et des vidéos.
1988 : Kim poursuit sa tournée avec le « Bad Tour » en Allemagne le 2 à Hanovre, le 4 à Gelsenkirchen, en Autriche le 6 à Linz, en Angleterre le 10 à Milton Keynes et le 11 à Liverpool.
Le magazine Hitkrant (NL) publie une photo de Kim avec, au verso, une sorte de mini passeport avec : ses nom et prénom, ses date et lieu de naissance, la couleur de ses yeux et de ses cheveux, sa taille, ses hobbies, les noms de ses frères et de sa sœur ainsi qu’un court résumé de sa carrière.
Le magazine Veronica (NL) publie un court article sur l’absence de rapports entre Kim et Michael Jackson lors du Bad Tour. En effet Kim a confié lors d’une interview pour un magazine anglais qu’elle n’avait pas encore eu l’occasion de rencontrer Michael. Kim parle aussi du choc qu’elle a eu lorsqu’on lui a proposé d’assurer les premières parties du Bad Tour en Europe « Quand j’ai reçu cette offre, c’était incroyable, jamais je n’aurais osé le faire ! Après tout Michael est quand même le plus grand artiste du monde. Mes parents m’ont finalement convaincue que je pourrais relever ce défi et rétrospectivement, je suis heureuse de l’avoir fait. C’est une expérience unique de me retrouver sur la route avec toute cette équipe ».
Kim interprète You came et Hey mister heartache sur le plateau du Club Dorothée sur France1 puis répond à une courte interview menée par Jacky.
Sur le plateau d’Avis de recherche France 1, Kim interprète You came et répond à une courte interview de Patrick Sabatier.
Sortie du single Never trust a stranger.
Le magazine Top 10 (NL) publie un court article sur les rapports entre Kim et Michael Jackson lors du « Bad Tour ». Pour répondre aux critiques concernant Michael, Kim déclare : « Vous savez, durant ma participation au « Bad Tour », j’étais souvent nerveuse. Ce n’est pas simple de divertir des fans, surtout quand ils viennent pour Michael. Je remercie particulièrement Michael, qui un jour, juste avant d’entrer sur scène, m’a rendu visite et m’a même apporté ma boisson favorite. Je me suis tout de suite sentie plus à l’aise et j’ai trouvé cela adorable, puisque si lui voulait une boisson, une foule de personnes se serait précipitée pour la lui apporter ! »
1987 : Le magazine Veronica (NL) parle de la polémique à propos de la vidéo de Say you really want me. Tempête dans les tasses de thé outre manche, en effet la vidéo montrant Kim entourée de quatre garçons en boxer est jugée trop sexy et certains producteurs de programmes britanniques refusent de la diffuser. Les jeunes téléspectateurs n’ont pas été interrogés sur le sujet mais on se souvient juste d’une fillette âgée alors de dix ans qui déclarait : « Je trouve George Michael très sexy. Même si je ne sais pas trop ce que cela signifie exactement… »
Kim répond à une courte interview dans le journal de France 2 à propos de sa prestation à la fête de l’humanité à la Coureneuve (F).
Le magazine Melody Maker (UK) publie un court article (assassin) sur quelques titres du dernier album de Kim, Another step. L’article conclu avec trois petites phrases au vitriol :
- Kim Wilde a grandit, apparemment elle vend une image sexy qu’elle appelle adulte.
- Il y a quelques années, le monde entier voulait enter dans le lit de Kim Wilde et maintenant, il veut seulement son autographe.
- Je devine que vous appelleriez ça le progrès ? En quelque sorte !
Kim fait la couverture du magazine Sound (UK) et répond à une interview à propos de son changement de look, de son dernier album, de ses rapports avec les médias, de sa famille et de son implication dans l’écriture de ses chansons.
1986 : Le magazine Hitkrant (NL) publie un article sur la participation de Kim et de nombreux autres artistes au « Disque d’or » concert donné sur l’île de la Réunion (F).
Kim interprète You keep me hangin’on sur la scène de OBS 86 (DK).
Sortie du single You keep me hangin’on.
Le magazine Hitkrant (NL) publie un article sur «Live Aid » association de plusieurs artistes réunis dans les studios d’Abbey Roads pour enregistrer le single Live in world, afin de lutter contre la toxicomanie. Selon Charlie Foskett, l’auteur du single, cette action récoltera environ un million de livres. « L’utilisation de drogue mine notre jeunesse », déclare Kim. Heureusement grâce à ce projet nous pourrons récolter de l’argent afin de faire de la prévention et aider les toxicomanes. Nous vous demandons de prendre conscience de cet immense problème grâce à ce single. Dites NON aux drogues. Nous le faisons nous aussi ! »
1985 : Le magazine Cool (F) publie un court article sur la « meilleure chanteuse féminine de l’année » en 1983, qui accumule les succès et mène sa carrière comme une femme d’affaire, aidée par son père Marty et son frère Ricky. Avec sa séduction et son talent, Kim Wilde inscrit sa voix dans l’univers musical britannique.
Les magazines Hitkrant (NL) et Joepie (B) retrouvent Kim à Fréjus (F) où elle a donné un concert. Dans cette interview, Kim parle de ses vacances et de ses projets dans la composition de ses propres chansons. « Ce n’est pas facile, mais je progresse chaque jour ».
1983 : Kim fait la couverture du magazine Rock & BD (F) qui publie une interview menée sous la forme d’une mini bande dessinée. Une blonde à aimer raconte les aventures de Jean-Marc Marty, journaliste voulant interviewer la belle Kim.
Le magazine Popfot (NL) publie des photos peu ordinaires, car on y découvre une Kim tout en sourires. L’article explique comment, Kim en vacances en Espagne, dut interrompre ses séances de bronzage sur le sable chaud afin de retrouver les plateaux de la télévision anglaise. Le travail avant le plaisir et c’est pour cette raison que Kim débarque dans les studios de la BBC un peu malheureuse. Mais son humeur change aussitôt lorsqu’elle rencontre son ami et idole Gary Glitter. « Je connait Garry grâce à mon père et je ne l’ai jamais vu autrement que drôle et heureux et je suis très contente qu’il soit ici avec moi » déclare Kim. Et ce qu’aucun photographe n’est jamais parvenu à faire – obtenir de Kim autre chose que son regard sérieux devant l’appareil photo – Gary lui y parvient avec une étonnante facilité. Et comment ! Puisque Kim rit du début à la fin et affiche un sourire éclatant.
Le magazine Hitkrant (NL) parle des premières vacances de Kim où elle n’a pas été constamment poursuivie par des photographes et n’a ressenti aucune pression pour la première foi en deux ans ! Kim confie qu’elle avait besoin d’une pause après le succès de son premier single Kids in America et le semi échec du single Child come away, et que ces vacances qui ont duré plus d’un mois lui on permit d’y penser. Et le résultat parle de lui-même car son dernier single Love blonde trouve sa place dans le top des charts. Interrogée sur sa vie sentimentale, Kim sourit et confie que tout se passe bien avec son saxophoniste Gary Barnacle et que tout les deux sont quelque part au début, au milieu ou à la fin d’une grande relation !
Kim interprète Love blonde sur le plateau de l’émission Bananas (D).
Kim donne une interview radiophonique sur NDR1 Radio (D).
Le magazine Nieuwe Revu (NL) parle du nouveau look de Kim. A 22 ans Kim ose désormais un look plus élégant et chic, fini les jeans et les t-shirts. Elle reste légèrement sauvage mais la fille à papa fait place désormais à une femme adulte avec tout ce que cela implique. Les jeans ont été remplacés par des robes modernes, dans ces chansons les histoires d’ados ont cédé leurs places aux préoccupations de femmes d’aujourd’hui. Kim est bien consciente de cette image de poupée que l’on colle aux blondes et n’a qu’une idée…. Prouver qu’elle n’en fait pas partie !
Dans le magazine Pop/Rocky (D) Kim parle de ses difficultés à concilier sa carrière et sa vie sentimentale.
1982 : Dans le magazine Popfoto (NL), la rumeur anglaise dit que Kim et Simon Le Bon seraient amoureux et qu’ils se seraient retrouvés pour des rendez-vous secrets à de nombreuses reprises. Grande question, car à cause des tabloïdes, quand deux personnes se rencontrent, elles ont automatiquement une histoire d’amour. Ainsi, Kim vivrait-elle aussi une romance avec Steve Strange (Visage) mais aussi Adam Ant ! Alors Kim ne serait-elle pas simplement amie avec ces collègues musiciens…. pourquoi pas !
Kim est en tournée au Danemark, le 10 à Slagelse, le 11 à Aabenraa, le 12 à Holstebro, le 13 à Copenhaguele15 à Vejle et le 16 à Randers.
Le magazine danois Sjaellands Tidende qui avait organisé un concours pour le concert de Slagelse, annonce environ 300 participants, mais seulement dix d’entre eux auront la chance d’assister gratuitement au concert. L’article révèle aussi que de nombreux fans essaient de découvrir où Kim et ses musiciens résideront durant leur séjour. Afin d’éviter tout problèmes et pour la sécurité de Kim, un garde du corps à été engagé.
Le magazine danois BT publie un article sur la première tournée de Kim qui débute au Danemark. Après y avoir vendu 110.000 albums et 45.000 singles, Kim se sent très nerveuse à l’idée de monter sur scène, mais avoue être encore plus nerveuse quand elle va chez le dentiste ! Kim confie que ce n’est pas la peur de partir en tournée qui l’a empêchée de donner des concerts plus tôt, mais le fait de parcourir le monde pour faire des programmes TV et qu’elle ait préféré terminer son deuxième album afin d’avoir plus de chansons à interpréter. Nous découvrons aussi que son Fan club anglais compte plus de 2000 membres et qu’elle vit toujours chez ses parents.
Toujours au Danemark, le magazine EksBladet publie un article sur le concert de Kim à l’Antvorskov-Hall à Westseeland où 3000 personnes sont attendues. Visiblement intimidée, Kim déclare lors d’une conférence de presse à Copenhague, avoir de la peine à imaginer des milliers de personnes reprenant en cœur des chansons qu’elle à enregistrées dans un studio du Hertfordshire (UK).
Le 10, Kim donne un concert au Antvorskovhallen (DK).
Le magazine Sjaellands Tinde publie un court article sur la première mondiale de Kim en live au Antvorskovhallen. Malgré le nombre relativement bas de spectateurs, seul 1200 – 1300 personnes ont assisté au concert, l’ambiance était aussi chaude que la musique était forte !
Le 10, Kim donne un concert au Aabenraa Idrattenhall à Aabenraa, le 12 à Holstebro, le 13 au Falkonerteatret à Copenhague, le 15 au Idraettenshus à Vejle puis le 16 au Randershall à Randers (DK).
Le magazine Ekstra Bladet publie un article sur le concert au Brøndby Hall où 1500 – 1600 personnes, d’ont la plupart n’avaient probablement pas plus de 15-16 ans, connaissant le répertoire de Kim par-cœur étaient présentes.
Le magazine Leeuwarder Courant (NL) publie un court article sur la participation de Kim à l’émission Goeiemiddag sur NCRV Radio 3.
Kim interprète View from a bridge dans l’émission Razzmatazz (UK).
1981 : Kim fait la couverture du magazine Musiek Expres (NL). Kim très nerveuse, qui avoue ne pas trop aimer les interviews, répond aux questions de Rupert van Woerkom. Interrogée sur le succès de ces deux premiers singles Kids in America (vendu à plus de 500.000 exemplaires) et Chequered love, Kim déclare « C’est si étrange de penser que 500.000 personnes l’on acheté et fait de mon premier single un disque d’or, que j’ai de la peine à réaliser ». Kim se réjouit aussi des rôles tenus par son père Marty et son frère Ricky et avoue rêver pour le futur écrire ses propre chansons, que le dessin lui manque et que la quasi-totalité de son temps est consacré à sa carrière (sessions photos, entrevues, radios, télévisions, enregistrements).
Kim fait la couverture du magazine Bravo (D) dans lequel elle donne les secrets de sa coiffure « à la lionne ». L’article raconte aussi la mauvaise expérience de Kim lors de sa première grande session photos chez Fotostudio, à Londres en septembre 1980. A la recherche d’une image pour Kim, son producteur Mickie Most, la confie à une maquilleuse qui eu l’idée saugrenue de coiffer la pauvre Kim avec un peigne et un sèche-cheveux ! Après avoir été maquillée, Kim revêt quatre tenues différentes. Une foi l’opération terminée, Kim se regardant dans un miroir se trouva des ressemblances avec sa grand-mère, mais n’osa rien dire. Mais lorsque Mickie Moste vit les photos, il fut choqué et déclara que ces photos ne devraient jamais être montrées puis laissa à Kim le plein contrôle de son image.
Dans le magazine Bravo (D), c’est Ricky, le frère de Kim, qui est interviewé à propos de sa sœur.
Sur le plateau de Musik Laden NDR (D) Kim interprète Water on glass.
Kim confie les secrets de son look au Sunday Magazine (UK). Interrogée sur les différentes manières d’être sexy, Kim confie que son meilleur atout de séduction est son regard. Après des critiques sur l’implication de sa famille dans sa carrière, Kim déclare ne pas être manipulée mais profiter de tout les conseils et de toute l’aide que ses proches et son producteur lui apportent et qu’elle n’a pas l’intention de s’éloigner de sa famille.
Le magazine Bilboard (USA) consacre un article sur le clan Wilde. Son père Marty Wilde et son frère Ricky lui composent ses titres et sa mère Joyce est son manager. L’article rappelle aussi que son premier single Kids in America c’est vendu à plus de 500.000 exemplaires moins de deux mois après sa sortie et que son producteur Mickie Most désire attendre que Kim soit prête avant de la laisser partir en tournée.
Kim fait la couverture du magazine New Musical Express (UK) et répond aux questions de Paul Morlay dans une interview en trois parties. L’article parle de la carrière de Kim, de sa famille et de sa vie.

 

Nath

 

 

Nath

www.kimwilde.ch © tout droits réservés 2019 | plan du site